Error!

Est-ce que le CBD va être interdit ?

Les CBD : pourra-t-on toujours consommer de la fleur de cannabis ?

Le CBD ou cannabidiol est réputé pour ses différentes vertus thérapeutiques. Cette molécule peut soulager bien des maux grâce à ses effets anti-inflammatoires, analgésiques, anti-oxydants, anxiolytiques, etc. En France, la législation concernant la consommation et la commercialisation demeure actuellement très floue. C’est notamment le cas des fleurs et des feuilles de CBD. Est-ce légal de consommer du cannabis sous forme de fleur ? Découvrez un peu plus sur ce que dit la loi à propos du CBD. 

Qu’est-ce que le CBD ? 

Le CBD est une molécule du cannabis tout comme le THC. Mais, ce dernier est un stupéfiant et sa consommation est totalement interdite en France. D’ailleurs, le THC est présent en très grande quantité dans les marijuanas. En revanche, le CBD a de nombreuses propriétés très bénéfiques pour la santé. 

Histoire du CBD

La culture de chanvre n’est pas récente, elle remonte depuis plusieurs millénaires dans le but de fabriquer des textiles. À cette époque, les chanvres s’utilisent déjà comme plantes médicinales. Ce n’est qu’en 1940 que la découverte du CBD a suscité l’intérêt des chercheurs. Toutefois, ils classaient la molécule comme étant un élément toxique et dangereux pour l’homme. 

La découverte des bienfaits de la cannabidiol sur la santé humaine n’a vraiment commencé qu’à partir des années 60. Depuis, de plus en plus d’études ont démontré les effets bénéfiques du cannabis sativa sur certaines maladies.  La plupart des États américains légalisent même l’utilisation du cannabis qui est présent dans un médicament appelé Sativex. 

En France, ce dispositif médical dispose d’une autorisation sur le marché depuis 2015. Cependant, sa commercialisation n’a pas encore vu le jour jusqu’à présent faute d’accord concernant le prix. À noter que le Sativex dispose d’un taux égal de CBD et THC. 

Quelle différence entre le CBD et le THC ?

La connotation négative du cannabis engendre la méfiance quant aux vertus thérapeutiques du CBD. Cependant, lorsque la plante ne dispose pas de taux élevé de THC, elle agit positivement sur l’organisme humain. D’ailleurs, les deux cannabinoïdes du chanvre jouent des rôles différents sur notre système endocanabinnoïde. 

Les mammifères possèdent des cannabinoïdes naturels appelés endocannabinoïde qui réceptionnent les molécules du chanvre. Le CB1 qui est présent dans le système nerveux reçoit le THC. Ce dernier est responsable des effets euphoriques du cannabis. Le cannabidiol quant à lui stimule les CB2 qui se trouvent dans le système immunitaire. Les CB2 réagissent alors aux effets anti-inflammatoires et d’autres vertus thérapeutiques du cannabidiol.  

Quelles sont les vertus thérapeutiques du CBD ? 

De nombreuses études ont démontré les bienfaits du cannabidiol sur certaines pathologies comme : 

- Le cancer

- Les maladies neuropathiques notamment l’Alzheimer

- L’obésité

- Le diabète

- La sclérose en plaques

- Le stress et l’anxiété

- Les troubles du sommeil, etc.

Agissant comme anti-inflammatoire et analgésique, le CBD est une alternative face aux antidouleurs chimiques. Même si les études concernant les vertus thérapeutiques du cannabidiol sont encore rares, les résultats de recherche sont convaincants.

Par exemple, une étude menée aux États-Unis (Cannabidiol in anxiety and sleep 2019) a démontré que le CBD améliore la qualité du sommeil et réduit le stress. En effet, 66,7% des patients affirment mieux dormir et 79,2% affirment que leur anxiété a diminué progressivement. 

D’autres études démontrent que le CBD possèderait des vertus capables d’améliorer le flux sanguin des patients souffrants d’AVC. Les chercheurs de l’université de Shanghai démontrent ces résultats sur une expérimentation faite à des patients souffrants de maladies cardiovasculaires.  

Par ailleurs, le cannabidiol apporte un coup de pouce aux personnes qui souhaiteraient arrêter l’alcool et le tabac. Pour ce faire, divers produits à base de cannabidiol sont mis en vente sous différentes formes. Mais le nouvel arrêté du 31 décembre dernier interdit la consommation du CBD issu des fleurs et des feuilles. 

Que dit le nouvel arrêté sur le CBD ?

Le sort du cannabis suscite de nombreux débats surtout du point de vue juridique depuis bien longtemps. Avant décembre 2021, la production, la commercialisation et la consommation de CBD sont régies par l’arrêté de 1990.  Cependant, le nouveau règlement promulgué en décembre dernier change complètement la donne. 

La commercialisation, la production et la consommation du CBD restent encore légales

Les règlements concernant la production, la vente, la possession, la cession et l’importation de chanvres demeurent légaux. Cependant, cela concerne les graines et les fibres de cette plante et de ses variétés. En outre, la législation qui oblige les vendeurs et producteurs à s’enregistrer auprès des autorités locales demeure valide.

Concernant le taux de THC ou delta 9-tétrahydrocannabinol, celui-ci a connu une augmentation. Si le teneur de THC autorisé par l’ancien règlement était de 0,2%, le nouvel arrêté fixe ce seuil à 0,3%. Cette décision s’explique par une anticipation par rapport à l’application de la politique agricole commune européenne. Toutefois, il est à noter que ce nouveau seuil de taux de THC ne provoque pas des effets psychotropes. 

En revanche, il n’y aucune mise à jour quant aux variétés de chanvre autorisées à la culture sur le territoire français. Vous devez seulement vous assurer que votre semence fait partie des 20 espèces de cannabis autorisées. Notez aussi que le contrôle en laboratoire reste obligatoire pour vérifier le taux de THC présent dans les récoltes. 

La commercialisation du CBD sous forme de fleurs et des feuilles est interdite

Le nouvel arrêté du 31 décembre 2021 met le point sur l’interdiction de commercialiser des fleurs et des feuilles de chanvre. L’ancienne législation ne s’est pas prononcée clairement sur la forme de chanvre autorisée pour le commerce. Dorénavant, le fait de fumer et de vendre des fleurs et feuilles de cannabis sativa sèches dans des lieux publics sont interdits. Voici les grands points à retenir concernant la nouvelle législation :

- Le fait de cultiver et de récolter des fleurs et des feuilles d’extraits de chanvre sont légaux sous certaines conditions. En effet, ces actions sont autorisées seulement pour la production industrielle.

- La vente de plants et la pratique de bouturage sont fortement interdites.

- La loi interdit la détention et la vente de cannabis sous forme de feuilles et de fleurs seules ou mélangées avec d’autres ingrédients.

- La vente peut être autorisée grâce à un contrat conclu entre le producteur et l’acheteur. Toutes les informations concernant la quantité et le prix des produits doivent figurer dans ledit contrat. Par ailleurs, il doit se conclure avant le début de la campagne de production.

Les fleurs et les feuilles de CBD sont exclues de l’autorisation du fait qu’elles ressemblent comme deux gouttes d’eau à celles du THC. Ce qui peut rendre très difficile aux forces de l’ordre de contrôler la circulation de ces produits sur tout le territoire. 

Comment se porte la filière du CBD ?

Depuis la légalisation des produits de cannabidiol en 2020, des dizaines de nouvelles boutiques ouvrent leurs portes en France. D’autant plus que la France est le premier producteur de chanvre en Europe. Cependant, la nouvelle loi met en danger l’avenir du cannabidiol français. Et cela malgré l’autorisation de la vente des autres formes de produits CBD.

Le marché du CBD avant et après la promulgation du nouvel arrêté

Le cannabidiol a connu un véritable succès sur le marché français depuis deux ans. Actuellement, on recense près de 2000 boutiques et sites de vente de CBD en France selon le Syndicat professionnel du chanvre. D’après le Grand View Research, le cannabis génèrerait 360 millions d’euros par an en Europe. Selon le président du SPC français, la vente de cannabidiol a généré 400 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2021.

Cependant, après l’interdiction de la vente de feuilles de CBD, ces chiffres peuvent rapidement baisser. En effet, les cannabidiols sous ces formes sont les plus vendus par les marchands de chanvres français. De plus, c’est seulement dans les fleurs et les feuilles que l’on peut obtenir une grande quantité de CBD. 

Quels recours possibles ?

En dépit de la restriction de la consommation de CBD sous forme de feuilles, il existe de nombreuses alternatives. En effet, plusieurs boutiques de cannabidiol proposent des produits sous différentes formes, dont : 

- L’huile

- La crème

- Les e-liquides

- Les bonbons

- Les gélules et les comprimés

Chaque produit répond aux attentes de profils de consommateurs précis. Les comprimés et les bonbons au CBD sont très appréciés pour leur discrétion, mais pas que ! Ils sont très faciles à avaler pour suivre une cure plus ou moins prolongée. Les huiles sont également très prisées et permettent de rehausser le goût de vos plats. Les crèmes sont idéales pour une application locale. Enfin, les e-liquides sont une bonne alternative pour fumer du CBD. Toutefois, tâchez à bien doser votre cannabidiol afin de minimiser les risques d’effets secondaires. Voici comment vous pourrez consommer le CBD selon sa forme :

Forme de CBD

Mode de consommation

Huile 

Par voie sublinguale

bonbon

Par voie orale

Comprimé et gélule

Par voie orale

E-liquide

À vapoter

Crème

À appliquer en fine couche sur la peau

 

En somme, les consommateurs peuvent bien continuer à acheter et utiliser des produits au CBD en faisant attention à bien respecter les règlementations en vigueur.